Bilan 2012 mitigé pour les fabricants de poids lourds Européens

 Grise mine pour les constructeurs poids lourds européens

En 2012 déjà, le secteur a vécu une année difficile. La réticence des clients et leurs craintes quant à l’avenir ne permet pas, pour les Grands de ce domaine, d’envisager 2013 avec plus de sérénité.
Pour l’année 2012, l’Union Européenne a connu un recul de 12 % concernant les immatriculations pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes. 2013 annonce, selon les estimations, un recul de 5 % pour le marché Européen.
Mais cette situation n’est pas la même sur tous les continents : l’Asie, l’Amérique et la Russie continuent de remplir leurs carnet de commandes.
Les constructeurs souffrent, et les géants dévoilent des résultats en baisse :
L’Allemand MAN présente un bénéfice net en baisse de 23,5 % en 2012. Pas d’amélioration envisagée en 2013.
Le Suédois Scania, spécialisé dans les véhicules de gros tonnage, aspire à dépasser à terme le leader du secteur,  Daimler qui, faute d’avoir soulevé de gros marché, se concentre désormais sur sa rentabilité.

Volvo quant à lui a vu ses résultats reculer de 38 % en 2012. Il souhaite dépasser son concurrent allemand, grâce à son nouvel atout : la création d’une société commune avec le chinois  Dongfeng Motor. Une nouvelle manière de rétablir son influence.